La vie à Royaumeix dans les années 50
 
 

Il était une fois un petit village lorrain entouré d’une campagne charmante à quelques lieues de Toul. Un véritable oasis de paix pour les habitants qui s’exprimaient dans une multiplicité de métiers : cultivateur (avec ses variantes : laboureur, faucheur, faneur, moissonneur), vigneron, maréchal-ferrant, cantonnier, maçon, plombier, cordonnier, cabaretier, marchand de chaussures, marchand de tissus, épicier, couturière, médecin faisant aussi office de pharmacien, bûcheron, garde forestier, instituteur... Un coin de paradis coloré et odorant pour les enfants malgré leur participation inévitable et active au travail laborieux des adultes. Une diversité de paysages, de faune et de flore. Pour hommes et animaux, une vie rythmée par le soleil et l’angélus. Et surtout, de nombreuses traditions témoignant de l’esprit religieux et de la joie de vivre des habitants.

De mon enfance, il me reste en effet le souvenir de multiples événements, expériences personnelles et anecdotes que je désire à présent partager avec vous. A travers ces quelques souvenirs d’enfance, vous pourrez aussi découvrir un aperçu de la vie quotidienne dans un village typique de la Lorraine durant les années 50.

Des souvenirs inhérents à la vie champêtre et quelques autres à la vie paroissiale, bref un petit voyage dans le passé de nos ancêtres… mais le passé ne fait-il pas un peu partie du présent ? C’est du moins ce que pensait Victor Hugo lorsqu’il écrivait que « le souvenir, c’est la présence invisible » !

 
 
 
Copie d'une peinture de Michel Chénot
 
Copie d'une peinture de Michel Chénot
 
 
 
Photo de Michel Chénot
 
 
© Claude Bouchot